Tanzanie : des rats pour détecter les mines ou les maladies

  • A
  • A
Innovation est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Une innovation qui va nous faire regarder les rats différemment.

En Tanzanie, on entraîne les rats à détecter les mines antipersonnel et des maladies comme le choléra.

Oui, parce que le rat est un animal très intelligent et surtout doué d’un odora hors pair. Et un des meilleurs dans le domaine, c’est le rat géant de Gambie (jusqu’à 80 centimètres).

Dans le centre de recherche de l’ONG Apopo, on leur apprend à reconnaitre l’odeur de maladies comme la tuberculose ou le choléra (des maladies très difficiles à détecter). Mais aussi l’odeur de la TNT, qu’il y a dans les mines antipersonnel.

Du coup, c’est beaucoup plus efficace qu’un détecteur de métaux qui se met à biper au moindre bout de fer enterré. Alors que le rat, lui, ne réagit que s’il est passé sur une mine.

Est-ce des missions suicides ? Qu’est-ce qu’il se passe quand il tombe sur une mine ?

Le rat s’arrête et se met à gratter le sol.

Et puis c’est léger un rat. Même un géant de Gambie, ça fait un à deux kilos maximum. Alors qu’il en faudrait au moins cinq pour déclencher la mine. C’est d’ailleurs pour ça qu’on n’utilise pas de chiens pour ce type de déminage, ce serait trop dangereux.

Et puis la formation dure entre six à neuf mois, c’est long. Les maitres finissent par s’attacher à leurs petites bêtes. Ils ne vont quand même pas les envoyer au casse-pipe.

C’est encore du test, ou on commence vraiment à utiliser des rats comme démineurs ?

Non, ça y est. Les tests sont terminés. Il y a déjà une centaine de rats aujourd’hui. Ils ont commencé à nettoyer des milliers de m2 au Mozambique. Du coup, les habitants vont pouvoir revenir sur leurs terres. Puis on va les envoyer au Cambodge, au Laos et au Vietnam. Là où il y a des milliers de morts chaque année, à cause des mines antipersonnel.

Vous savez comment on les appelle ces rats démineurs ?

La prochaine étape, c’est de les entrainer à retrouver des gens pris au piège après un tremblement de terre. Là on va leur mettre une petite caméra sur le dos et devinez comment on va les appeler ?

Pour plus de détails sur la détection de mines antipersonnel, cliquez ici.

Pour plus de détails sur la détection de la tuberculose, cliquez ici.