Supprimer les souvenirs traumatisants avec un laser

  • A
  • A
Innovation est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

On a peut-être trouvé une piste pour soigner les troubles post-traumatiques. Désormais, on est capable d’effacer certains souvenirs avec un laser.

Pour le moment, uniquement sur des souris. Mais c’est prometteur. Il faut savoir que certains stress post-traumatiques sont déclenchés par une simple odeur, un son ou des mots qui vont réveiller le traumatisme. C’est très difficile à vivre au quotidien. Eh bien, des neuroscientifiques de l’université de Toyama au Japon ont réussi à effacer ce qui déclenche ce souvenir traumatisant, en agissant directement sur les neurones, sans affecter le reste de la mémoire.

Pourquoi ? On pourrait tout simplement supprimer le souvenir traumatisant ?

Non, parce qu’il pourrait y avoir des conséquences inattendues : on pourrait oublier des personnes, de lieux, des détails importants. Là, on n’efface que le lien entre le souvenir traumatisant et une odeur ou un son par exemple. Donc on prend un minimum de risques. Ce qui est plus sage quand il s’agit du cerveau, même si tout cela n’a été fait que sur des souris.

Qu’est-ce qui empêche de le faire sur des hommes ?

La technique utilisée : on l’appelle l’optogénétique. C’est assez nouveau, ça permet de contrôler le cerveau par la lumière. Et c’est redoutablement efficace puisqu’on l’a déjà utilisée pour rendre la vue à des rats ou guérir des souris de la maladie d’Alzheimer. Le problème, c’est qu’elle oblige à introduire une fibre optique dans le cerveau. Ce qui est plutôt dangereux. Donc on utilise ces travaux. Et on attend tranquillement de pouvoir faire la même chose, de l’extérieur, sans chirurgie, avec des aimants par exemple. Mais ce n’est pas pour tout de suite.