Sleep Number : le lit qui empêche de ronfler

  • A
  • A
Innovation est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Au CES, il y a beaucoup d’innovations, mais Anicet Mbida en a trouvé une très surprenante puisqu’il s’agit d’un lit qui empêche de ronfler.

Oui, un lit bourré d’électronique, de moteurs, de capteurs.

Dès qu’il vous entend ronfler, il va relever doucement l’oreiller pour vous incliner la tête, ce qui est censé dégager les voies respiratoires et stopper la plupart des ronflements.

Mais ce n’est pas tout. Le lit sait aussi, si vous dormez sur le dos ou sur le côté. Et quand vous changez de position, il va réajuster la fermeté du matelas pour mieux soutenir, soit les épaules et le bassin, soit l’ensemble du dos.

En fait, il optimise en permanence le confort pendant le sommeil.

Comment fait-il, il y a des moteurs dans le matelas ?

Oui à l’intérieur, il y a plusieurs alvéoles qui peuvent être gonflées et dégonflées indépendamment. Donc on peut même décider,certains soirs, de dormir dans un lit ferme parce qu’on a mal au dos et le lendemain d’avoir un lit plus mou.

Des fonctions comme celle-là, il y en a des tas. Par exemple, il y a un éclairage en dessous qui s’allume tout seul, vous savez, quand on se lève pour un pipi en pleine nuit.

La meilleure : le chauffage pour ne pas rentrer dans des draps gelés. Il peut même apprendre nos habitudes de sommeil et préchauffer le lit tout seul juste avant qu’on vienne se coucher. J’adore.

C'est un fabricant de lits américain qui vient de l’annoncer. La société Sleep Number. Modèle 360. Et ici, je vous assure, on fait même la queue pour l’essayer.

Et il coûte combien ce lit high-tech ?

Ils ne l’ont pas précisé mais ce sera très cher. Sur leur catalogue, le haut de gamme actuel (donc sans ces derniers gadgets), est soldé à 6.000 euros.

Mais comme il y a beaucoup d’électronique à l’intérieur, on peut espérer que les prix vont rapidement baisser sinon, retour à la bouillotte.

Pour plus de détails, cliquez ici.