Seasteading : création d’une ville flottante au large de la Polynésie française

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Un projet fou vient de démarrer : la création d’une ville flottante au large de la Polynésie française

Au départ, c’était un rêve. Mais tout doucement, il devient réalité.

Il s’agit de plates-formes flottantes, interconnectées entre elles, sur lesquelles on va installer des habitations, des commerces, mais aussi de quoi cultiver, produire de l’énergie et traiter les déchets. Donc une ville totalement autosuffisante.

C’est l’institut Seasteading qui pousse l’idée depuis 2008. Cette fois, ça y est ! Un protocole d’accord vient d’être signé avec le gouvernement polynésien. Il y voit une façon de remédier à la montée des eaux, puisqu’une grosse partie de l’île risque d’être submergée à cause du réchauffement climatique.

Qui va financer ? Le fameux institut Seasteading ?

Oui. Ils prennent tout en charge. Il n’y aura aucune subvention du gouvernement.

Il faut quand même savoir que derrière Seasteading, il y a des millionnaires de la Silicon Valley. Et que l’idée de départ était de créer une principauté dans les eaux internationales, avec ses propres règles, pour s’affranchir des lois et de la fiscalité.

Depuis, ils ont mis de l’eau dans leur vin. Donc en Polynésie, ils seront soumis à la loi française… même s’ils négocient un statut de zone franche pour attirer les entrepreneurs.

Il y a déjà un calendrier de construction ?

Oui. Les travaux devraient commencer en 2019. C’est un chantier en plein océan, avec plusieurs technologies testées pour la première fois… donc il y a besoin de beaucoup d’études préalables.

En tout cas, le gouvernement a dit qu’il resterait vigilant. Le projet devra respecter l’environnement et la culture polynésienne.

Pour plus de détails, cliquez ici.