Santé : de la peau de poisson pour soigner les grands brûlés

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Une innovation qui va soulager les grands brulés ce matin, des bandages en peau de poisson.

En peau de tilapia stérilisée précisément. C’est très sérieux puisque des études cliniques sont réalisées en ce moment même, au Brésil, par l’institut José Frota.

Il faut s’imaginer qu’à la place du bandage traditionnel en tissus, on découpe et on colle des morceaux de peau de poisson. On dirait que la peau brulée est remplacée par une peau de lézard. C’est impressionnant !

C’est impressionnant, mais est-ce que c’est efficace ?

Oui ! On guérit plus rapidement et c’est ce que l’étude clinique veut prouver. Mais il y a un autre avantage qui n’a pas besoin d’étude lui, c’est la fin des douleurs. 

Il faut savoir qu’un grand brûlé doit changer ses pansements tous les jours pour nettoyer les plaies, c’est extrêmement douloureux.

L’avantage de la peau de tilapia, c’est qu’une fois mise en place, elle reste jusqu’à la guérison. Plus de changement de bandage quotidien et rien que pour ça, les grands brulés sont prêts à se coller de la peau de poisson.

Comment se fait-il que la peau de tilapia puisse soigner ?

D’abord, elle couvre la brulure et donc elle prévient les infections. Ensuite, elle adhère naturellement à la plaie et ne sèche pas le derme qui guérit en dessous.

Surtout, l’avantage de cette technique, c’est qu’elle n’est pas chère. La peau de tilapia est jetée par les producteurs, c’est donc une façon plutôt noble de la recycler.

Pour plus de détails, cliquez ici.