Ossia : une pile éternelle qu’il n’y a plus besoin de changer

  • A
  • A
Innovation est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Des piles éternelles qu’il n’y a plus besoin de changer.

On a tous rêvé de piles que l’on met une fois dans l’appareil et que l’on oublie pour toujours. Pas besoin de les changer. Pas besoin de les recharger. Elles existent enfin, c’est la bien nommée "pile éternelle" conçue par Ossia, une petite entreprise américaine.

Quand on la voit, elle ressemble à une pile-bâton classique (la fameuse LR6 ou AA), sauf qu’elle se recharge en permanence, à distance et sans-fil. En fait, elle fonctionne en tandem avec une sorte de borne wifi que l’on la pose dans un coin, sur une étagère, et elle va envoyer des ondes à la pile qui seront ensuite converties en électricité pour la recharger.

Comme avec le wifi, cela fonctionne à n’importe quel endroit de la pièce, que les piles soient dans la télécommande, un poste radio ou la voiture télécommandée du petit. Il faut juste être à portée.

Ça a l’air magique, mais on va encore être bombardés par des ondes. Il n’y a pas de risque pour la santé ?

C’est la première question que je leur ai posée. Évidemment, ils répondent que non. Mais on serait tenté de les croire, parce qu’ils ont obtenu une certification de la FCC, le gendarme des réseaux et télécoms américains. Des tests indépendants ont donc été réalisés et leur technologie serait conforme aux normes de puissance et de rayonnement. Donc à priori, il n’y aurait pas de danger pour l’homme.

Certes, il y aura toujours des sceptiques. Mais il faut avouer que ce serait très pratique d’avoir des piles qui fonctionnent à vie et se rechargent toutes seules, même dans un coffre à jouets.

On aimerait surtout avoir des téléphones portables qui se rechargent tout seuls ?

Ce sera la prochaine étape. Mais elle prendra du temps, car les constructeurs devront d’abord se mettre d’accord sur un standard de recharge sans fil et à distance. Or vu les guéguerres Apple/Samsung, ce n’est pas gagné.

Donc on commence par les piles. Au moins, on est sûr de toucher tout le monde.

Commercialisation attendue d’ici trois mois.