On a fait pousser une oreille sur un bras, pour ensuite la greffer

  • A
  • A
Innovation est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

L’innovation avec Anicet Mbida bonjour. Une opération surprenante ce matin : On a fait pousser une oreille sur l’avant-bras d’un patient avant de la lui greffer.

Oui, cela paraît dégoûtant, mais c’est un de ces petits miracles de la médecine qui pourrait tout changer en matière de chirurgie réparatrice.

Cela se passe en Chine, à l’hôpital universitaire Jiaotong de Xi'an. C’est l’histoire de Mr. Ji, la trentaine, qui a perdu son oreille lors d’un grave accident de voiture. Comme la peau et les tissus ont été arrachés, il est impossible de lui mettre une oreille artificielle. Donc le docteur a l’idée de faire pousser une vraie oreille au milieu de son avant-bras.

 

Attendez. Comment on fait pousser une oreille sur un bras ?

 

Il a découpé un morceau de cartilage de ses côtes, qu’il a ensuite modelé comme une oreille, avant de le placer sous la peau de son avant-bras. La peau s’est distendue, elle s’est collée au cartilage et elle a pris la forme d’une oreille. Cela a duré quatre mois. Et là, ils viennent de la greffer avec succès sur son visage.

 

Et il a retrouvé l’ouïe ?

 

Alors non. Parce qu’il avait des lésions internes. Là, il s’agissait essentiellement de chirurgie réparatrice. Mais on se dit que l’avant-bras est un formidable endroit pour faire pousser des organes : la peau est très élastique, il n’y a pas trop poils et elle se régénère facilement. Donc les grands brûlés, ceux qui subissent des ablations à cause d’un cancer, vont pouvoir se régénérer un sein, un nez, un doigt ; leurs propres organes, directement sur l’avant-bras.