Médecine : un nouveau test sanguin pour prédire les naissances prématurées

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Ce lundi, une avancée médicale importante. On est désormais capable de déterminer, dès la grossesse, si l’enfant naîtra prématuré.

C’est une excellente nouvelle. Vous savez que les bébés prématurés sont souvent plus fragiles que les autres, qu’ils demandent beaucoup d’attention à la naissance. Donc cela permettra d’anticiper les soins et de mieux les prendre en charge.

Autre avantage : il s’agit d’un simple test sanguin. Ce qui veut dire qu’il est plutôt bon marché. On pourrait donc facilement le généraliser. Alors qu’aujourd’hui, les dépistages sont réservés aux femmes à risque, celles qui ont eu une fécondation artificielle ou qui ont multiplié les fausses couches.

Enfin, ce test est beaucoup plus fiable puisque les meilleurs dépistages actuels ont une précision de 20%, alors qu’avec ce nouveau test, on dépasse les 80%.

Est-ce qu’on est aussi capable de savoir à quelle date naîtra l’enfant prématuré ?

Oui, c’est la grande nouveauté. Le test a d’ailleurs été conçu pour cela : pour déterminer avec précision le niveau de développement du fœtus et savoir quand le bébé voudra absolument sortir.

Il a été mis au point par des chercheurs de l’école de médecine de l’Université de Stanford aux États-Unis. Et il permet, en plus, de connaître la date de conception avec une précision de 45 %.

45% ? Ce n’est pas très précis ?

C’est l’impression que cela donne. Mais connaissez-vous la précision avec une échographie aujourd’hui ? 48% donc c’est largement comparable (marge d’erreur d’une dizaine de jours). Mais contrairement à l’échographie, au moins, on n’est pas obligé de connaître la date des dernières règles. Ce qui va simplifier la vie des gynécologues et des futures mamans.