L'avion supersonique n'est pas mort

  • A
  • A
Innovation est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

L’innovation avec vous Anicet Mbida. On pensait que l’avion supersonique était mort et enterré depuis la fin du Concorde. Eh bien non, les annonces se sont multipliées hier au salon du Bourget.

Cette fois, c’est sûr, il y aura un, voire plusieurs successeurs au Concorde. Le premier, ce sera certainement celui de l’américain Boom. Il prépare un bébé Concorde de 50 places. Deux fois moins que son aîné. Mais qui sera un poil plus rapide. Mach 2,2. Donc un peu plus de deux fois la vitesse du son. De quoi faire un Paris New York en 3 heures et demie contre sept aujourd’hui.  Sur le salon du Bourget, il a, lui aussi, montré leurs muscles en annonçant 76 précommandes de plusieurs compagnies aériennes. Preuve que le supersonique commercial intéresse toujours.

Mais je croyais que ce n’était pas rentable ? Que le Concorde était un gouffre financier ?

Oui, c’est vrai. Mais il faut rappeler que le Concorde date des années 70. Cela va faire 14 ans qu’il a été arrêté. Or, entre temps, on a fait d’énormes progrès sur la consommation, les matériaux et les moteurs, donc on va pouvoir réduire les coûts d’exploitation. Chez Boom, par exemple, on annonce des billets moins chers que ceux d’une classe affaires classique.Cela reste tout de même hors de prix. Pas loin de 5.000 € pour un Paris New York. Mais sur le Concorde, on dépassait les 8.000€.

D’autres pourraient se lancer dans le supersonique ?

Oui, Boeing et Lockheed Martin, par exemple. Ils ont profité du salon pour présenter carrément des projets dans l’hypersonique. Qu’est-ce que l’hypersonique ? C’est quand on dépasse Mach 5. Là, le Paris-San Francisco se fait en 3h au lieu de 11 aujourd’hui. Cela fait 60 ans que les avions volent à la même vitesse. Ils vont enfin pouvoir accélérer. 2020 pour le bébé concorde. 2030 pour l’hypersonique.