La Chine veut contrôler le climat

  • A
  • A
Innovation est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Pour dissiper la pollution ou faire pleuvoir sur demande, les Chinois pulvérisent un produit dans les nuages.

L’innovation de ce matin ne va pas plaire à Laurent Cabrol, puisqu’il s’agit de la Chine qui veut contrôler la météo au-dessus de son territoire.

Elle trouve, par exemple, qu’il ne pleut pas assez dans le nord-ouest du pays. Donc elle s’est lancée dans un énorme plan où elle va triturer les nuages pour qu’il pleuve plus, afin de mieux irriguer les cultures. C’est le plus grand projet de contrôle du climat jamais réalisé. Plus grand d’abord, par son budget : plus de 150 millions d’euros, des milliers de fusées, des dizaines d’avions. Et par son envergure, puisque la région en question fait deux fois la surface de la France.

Comment ils font pour faire pleuvoir à la demande ?

Les Indiens faisaient la danse de la pluie. Eux pulvérisent un produit dans les nuages qui va accélérer la condensation et donc créer des gouttes de pluie. On appelle cela l’ensemencement des nuages et les Chinois sont passés maîtres en la matière. Vous voyez le smog, le brouillard de pollution de certaines villes. Eh bien, régulièrement, ils font pleuvoir pour le dissiper. Ils ont même utilisé la technique pour dégager le ciel au-dessus de Pékin pendant l’ouverture des JO de 2008. Il a plu tout autour, mais pas sur Pékin.

Mais c’est pas dangereux ? Il y a des risques ?

Certains commencent à s’inquiéter. Tout ce qui pulvérisé dans l’atmosphère finit par retomber sur le sol, dans les rivières. Aujourd’hui, les concentrations sont très faibles. Donc il n’y a pas d'impact. Mais à force, cela peut finir par empoisonner les plantes et les poissons. Il faut rester vigilant. On ne joue pas impunément avec mère Nature.