Institut Max Planck : un rayon tractant capable de déplacer des objets à distance

  • A
  • A
Innovation est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

On est en pleine science-fiction ce matin, avec un rayon tractant capable de déplacer des objets à distance, sans les toucher.

Il ne faut pas s’emballer car pour le moment, ce rayon ne fonctionne qu’avec de tout petits objets. Mais des chercheurs espagnols et des Allemands de l’Institut Max Planck sont parvenus à attraper, faire voler et tourner sur eux-mêmes, des petits morceaux de plastique. C’est exactement comme s’ils les manipulaient avec des pinces invisibles.

En soi, c’est déjà bluffant mais le plus fascinant, c’est que ce rayon tractant est généré par un banal haut-parleur. L’ensemble du dispositif ne coûte donc qu’une dizaine d’euros.

Avec un haut-parleur ? Comment ça marche ?

Ils ont mis au point un système capable de sculpter des ondes sonores en trois dimensions.

L’idée, c’est donc de construire une forme d’onde capable d’emprisonner l’objet pour le bloquer. Ensuite, il n’y a qu’à modifier cette forme et à la faire évoluer pour réaliser des déplacements.

A noter toutefois qu’il s’agit d’ultrasons donc que tout le monde se rassure, on n’entend rien. Enfin, comme l’objet est uniquement tenu par des ondes sonores, il doit absolument être très léger.

Mais est-ce qu’on pourrait déplacer quelque chose de plus gros, une voiture par exemple ?

En théorie oui mais pour cela, il faudrait plusieurs très gros haut-parleurs avec énormément de puissance. Mais dans ce cas, le prix dépasserait facilement le million d’euros, très loin des dix de tout à l’heure.

C’est à petite échelle qu’il y a les applications les plus intéressantes. Par exemple, la chirurgie acoustique sans incision. De quoi s’agit-il ? De pouvoir manipuler des caillots de sang, enlever des calculs rénaux à distance sans avoir à opérer.

L’autre intérêt c’est de pouvoir stimuler certains muscles, très précisément, lors d’une rééducation ou d’un massage cardiaque.

Bref, l’enjeu est énorme surtout avec un dispositif qui ne coûte qu’une dizaine d’euros.

Pour plus de détails, deux vidéos :

Pour visionner la première vidéo, cliquez ici.

Pour visionner la seconde vidéo, cliquez ici.