Ecrire par télépathie

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Ce matin, une expérience incroyable : des chimpanzés ont réussi à taper un texte rien qu’avec la pensée.

Impressionnant : des singes qui recopient un texte, lettre par lettre, sans les mains, rien qu’en regardant un écran. Pour y parvenir, on leur a installé une interface cerveau-ordinateur qui pilote un clavier virtuel sur un écran. Le type d’appareil qui permet aux paralysés de communiquer. Jusqu’ici, ces systèmes étaient extrêmement lents et très peu précis. Mais celui des scientifiques de l’université de Stanford aux Etats-Unis a battu tous les records. Leur chimpanzé a réussi à taper ses textes à une vitesse de 12 mots par minute. Du jamais vu.

12 mots par minute ? Pourtant, ça ne me semble pas très rapide, non ?

Vous avez raison. Mais pour un paralysé, cela reste largement suffisant pour commencer à échanger des SMS de façon confortable. Parce que, jusqu’ici, la plupart font comme dans Le Scaphandre et le Papillon : ils clignent des yeux plusieurs fois pour désigner des lettres sur une pancarte. Trop lente, trop saccadée, cette méthode permet d’écrire une note, mais pas d’avoir de conversation. Enfin, 12 mots par minute, ce n’est qu’un début. Avec la correction automatique et les suggestions de mots comme sur les téléphones portables, les performances devraient encore s’améliorer. Cette expérience est donc vraiment pleine de promesses. D’ailleurs, les premiers des essais cliniques doivent démarrer pour l’adapter à l’homme.

On parle des paralysés, mais est-ce qu’on peut envisager d’autres usages ?

Oui, on pense notamment à des télécommandes pilotées par la pensée. Pratique pour régler son chauffage, allumer la lumière ou ouvrir les volets à distance. Mais pour en profiter, il faudra d’abord s’interfacer avec un ordinateur. En clair, il faudra se faire ouvrir le crâne et brancher des électrodes directement sur son cerveau. Pas sûr que ça vaille le coup juste pour pouvoir télécommander son chauffage.