Du plastique ultra résistant grâce à des coquillages

  • A
  • A
Innovation est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

L’innovation avec vous Anicet Mbida. Ce matin encore une innovation inspirée de la nature : du plastique rendu ultra résistant grâce à des coquillages.

Oui, grâce à la structure des conques. Vous savez, ces gros coquillages en spirale, très jolis, dans lesquels on peut même souffler comme dans une corne de brume.
Il se trouve que leur coquille est l’une des matières naturelles les plus résistantes. Même les requins s’y cassent les dents. Eh bien, des scientifiques du MIT aux États-Unis ont réussi à percer le secret de leur structure. Ils l’ont appliqué à du plastique. Et là, surprise, le plastique est devenu aussi résistant que du métal. 

Alors, quel est le fameux secret de la structure des conques ?

Ils se sont rendu compte qu’elle était conçue en plusieurs couches. Et que chaque couche utilisait un motif avec une orientation différente. C’est un peu comme si vous aviez plusieurs couches de parquet superposées, l’une avec des chevrons, l’autre en quinconce, etc. Et c’est cette structure qui absorbe les ondes de choc. L’intérêt de la reproduire avec du plastique ? Cela permet de fabriquer des pièces, à la fois, légères, résistantes et surtout pas chères. Donc des blindages ou des casques. On pourrait même avoir des poutres en plastique aussi solides que celles en acier, mais beaucoup plus légères.

Ça ne marche qu’avec du plastique où ça pourrait s’appliquer à d’autres matériaux ?

C’est ce qui est formidable avec cette découverte. Elle peut s’appliquer à n’importe quel matériau tant qu’on peut en modifier la structure évidemment.
Donc on pourrait, par exemple, faire du tissu, du métal ou du verre beaucoup plus résistant qu'aujourd’hui. Tout cela parce que l’on a copié la coquille des conques.