Des scientifiques veulent ressusciter des espèces disparues

  • A
  • A
Innovation est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

C'est un projet fou. Des scientifiques viennent de dresser la liste d’une vingtaine d’espèces disparues qu’ils souhaitent ressusciter. Parmi les candidats, on trouve : le mammouth, le dodo ou encore le rhinocéros à fourrure. Il ne s’agit pas de les mettre dans un zoo. On veut vraiment repeupler la terre avec ces espèces disparues.

Le projet émane de la fondation "The Long Now". Il paraît fou, mais il y a quand même un brin de logique derrière. On n’a pas mis n’importe quel animal sur cette liste. Seulement ceux dont on a conservé une trace d’ADN, donc qu’on pourrait cloner. Mais surtout, et c’est le cœur de leur motivation, ce sont des espèces qui ont une contribution majeure dans l’équilibre de leur écosystème. Ecosystème qui a souvent été déstabilisé par l’homme.

C'est aussi jouer les apprentis sorciers et c'est ce qui inquiète les détracteurs du projet. Tout d’abord, on manipule de l’ADN. Ce qui pourrait avoir des effets inattendus. Et qui dit que ces animaux arriveront vraiment à s’épanouir en milieu sauvage, avec des plantes, d’autres espèces qui n’existaient pas à leur époque. On le rappelle, le mammouth a disparu il y a 4.000 ans, le Dodo au 17e siècle. Même s’il est louable de vouloir réintroduire les animaux que nous avons contribué à faire disparaître, je pense qu’il serait plus urgent de s’assurer que les espèces actuelles ne disparaissent pas elles aussi. Et pour cela, le clonage ne suffira pas.