Des pare-brises qui diminuent les angles morts

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Anicet Mbida présente mercredi une innovation qui devrait intéresser les automobilistes avant leur retour de vacances ce week-end. On pourra bientôt voir au travers des montants des pare-brise.

Oui, cela offrira une meilleure visibilité dans les virages. On ne sera plus gêné pendant ses manœuvres. Plus besoin de bouger sa tête dans tous les sens pour voir s’il n’y a pas un piéton ou un deux-roues caché derrière. Bref, il y aura moins d’angles morts. Donc certainement moins d’accidents.

Vous l’avez peut-être remarqué, les montants de chaque côté du pare-brise sont de plus en plus gros. Pourquoi ? Évidemment pour la sécurité : ils sont là pour renforcer la structure de la voiture. Mais depuis quelques années, on y installe aussi les airbags latéraux. Et c’est pour cela qu’ils deviennent de plus en plus épais. Du coup, les constructeurs cherchent des solutions pour que l’on retrouve un peu de visibilité.

Mais comment rendre ces montants transparents ?

Jusqu'ici, on a essayé de plaquer un écran du côté intérieur du montant, pendant qu’une caméra filme à l’extérieur. On a vraiment l’impression de voir à travers. Le problème, c'est que cela coûte extrêmement cher. Donc ce n’est envisageable que sur des voitures très haut de gamme – des voitures avec lesquelles on ne fait jamais de créneau.

En revanche, Toyota vient de breveter un tout nouveau système, beaucoup plus simple, à base de miroirs. La société japonaise s'est inspirée d’une astuce de magicien pour donner l'illusion d'une tête sans corps sur une table par exemple. Ce qui est beaucoup moins cher que des écrans. Cela permettrait d’imaginer ces montants transparents dans la voiture de M. et Mme Toutlemonde.

Quand arriveront les premières voitures ?

Pas tout de suite malheureusement. Il faudra attendre une voire deux générations de modèles, donc pas avant trois à quatre ans. Pour autant, il n’y a aucune raison de s’arrêter aux montants de pare-brises. On pourrait appliquer le même principe aux lunettes arrière (qui sont de plus en plus petite) et même, pourquoi pas, au toit tout entier. On garderait une voiture parfaitement rigide, mais transparente de l’intérieur, comme si on roulait dans une "papamobile".