Des innovations pour le papier-peint

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Bonjour Anicet Mbida. Ce matin, vous nous parlez d’innovations dans un secteur inattendu : celui du papier peint.
Vous savez que le papier peint revient à la mode côté décoration. Mais il y a aussi beaucoup d’effervescence côté technologie. Par exemple : un papier peint qui déclenche l’alarme dès qu’il y a le feu dans la maison. Un papier peint alarme-incendie si vous voulez.
En fait, il utilise une encre thermosensible. Elle est parfaitement isolante à température ambiante. Mais au-dessus de 40°, elle devient conductrice. Donc pas besoin d’électronique ou de circuits complexes. Il suffit de brancher l’alarme directement sur le papier peint et elle va se mettre à hurler dès que ça brule.
Et le feu ne va pas détruire le mécanisme ?
Non justement. C’est un papier ultra résistant au feu. Il a été inventé par des ingénieurs de l’Académie des Sciences Chinoise. Ils ont eu l’idée d’ajouter à la pâte une substance que l’on trouve dans les dents et les os. Du coup, le papier peut rester une dizaine de minutes sous les flammes sans broncher. (On vous a mis une vidéo sur Europe1.fr). Donc c’est plutôt pas mal : un papier qui prévient, mais aussi qui protège des incendies, contrairement aux papiers classiques qui ont plutôt tendance à les aggraver. Commercialisation prévue d’ici un an environ.
Un autre type de papier peint devrait bientôt arriver, c’est un papier peint tactile. Il fonctionnera un peu comme le trackpad des ordinateurs portables. Donc on pourra cliquer dessus, glisser son doigt et commander ce que l’on veut dans la maison. Plus besoin d’interrupteur, on fera « toc, toc » n’importe où sur le mur et la lumière s’allumera. On pourra aussi définir des zones précises pour régler le chauffage, ouvrir les volets, couper l’alarme, etc.
Là, ce sont des ingénieurs de l’université Carnegie Mellon aux États-Unis qui sont derrière. Ça s’appelle Wall++.
Intéressant, mais ça va coûter combien ?
La bonne nouvelle, c’est que c’est une technologie plutôt bon marché. Aujourd’hui, il faut compter une quinzaine d’euros le mètre carré. Mais on n’aura pas forcément besoin de couvrir l’ensemble du mur, juste quelques petites plaques ici et là. Donc le prix devrait rester raisonnable.
Avantage : ça nous changera des gros panneaux de commande pleins de boutons ou des applications sur téléphone portable (la nouvelle mode aujourd’hui). Tout pourra se faire directement en touchant le papier peint.