Des électrodes pour mesurer la douleur des bébés

  • A
  • A
Innovation est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Une belle avancée ce matin puisqu’on va enfin mesurer précisément la douleur chez les bébés.

On pourra donc mieux adapter les traitements antidouleurs et surtout vérifier qu’ils sont bien efficaces.

Parce que jusqu’ici, tout se faisait un peu au doigt mouillé. On regardait les expressions du visage, les grimaces. Mais finalement, on n’était jamais sûr que c’était de la douleur. Ça pouvait simplement être une gêne ou de la faim.

C’est même pire que cela. Jusqu’au milieu des années 80, les scientifiques étaient persuadés que les bébés n’avaient pas le cerveau assez développé pour ressentir la douleur. Au milieu des années 80 !

Donc beaucoup d’entre nous, quand ils étaient bébé, ont subi des interventions parfois lourdes sans la moindre anesthésie.

Heureusement, tout cela a bien changé.

Alors comment on mesure précisément la douleur chez un bébé qui ne parle pas ?

Avec une simple électrode. On lui colle sur la tête, elle va analyser son activité cérébrale et indiquer le niveau de douleur ressenti.

Ce sont des chercheurs de l’université d’Oxford en Angleterre qui ont mis cette technique au point. L’avantage ? C’est qu’il n’y a pas piqure, pas sonde, juste une électrode à coller.

Et ça y est, on peut l’utiliser dans les hôpitaux ?

Non, pas encore. Les chercheurs aimeraient encore améliorer la précision, valider aussi que ça fonctionne pour les douleurs chroniques. Car, pour l’instant, ils l’ont testée uniquement sur des douleurs aigües comme les piqures par exemple.

En tout cas, c’est une véritable avancée. Parce qu’on donne enfin un repère aux médecins. Ils pourront savoir s’ils font mal ou pas et si les antalgiques font suffisamment d’effet.