Des écrans de smartphones qui se réparent tout seuls

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Une nouvelle qui va faire des heureux. Bientôt, les écrans des téléphones portables pourront se réparer tout seuls.
Les écrans cassés sont une vraie plaie. Tous les jours, je vois des gens utiliser leur téléphone avec l’écran fêlé. Non seulement les écrans sont fragiles, mais en plus, ils peuvent coûter une fortune à réparer. Savez-vous combien cela coûte pour le dernier iPhone ? Plus de 300€, rien que pour changer l’écran.
Maintenant, imaginez, si votre écran était rayé, qu’il suffise de le frotter avec les doigts et la rayure disparaît. Il est cassé en deux ? Pas problème. On presse les morceaux bien fort, l’un contre l’autre, pendant 30 secondes et c’est réparé. Pas de colle. Rien. C’est exactement le matériau que vient de découvrir, totalement par hasard, un scientifique japonais. Il cherchait à développer une nouvelle colle, il est tombé sur un polymère transparent qui se répare tout seul. Un polymère que l’on pourrait utiliser pour les écrans de nos téléphones portables.
Il n’existait pas déjà des matériaux qui se réparent tout seuls ?
Si, il y avait déjà des caoutchoucs, des plastiques qui bouchent leurs trous tout seuls ou qui comblent leurs rayures. Mais jusqu’ici, on avait toujours affaire à des produits mous. La seule façon de réparer un matériau rigide comme le verre, c’était de le chauffer énormément. Ce matériau est le premier polymère, à la fois transparent et rigide, qui est capable de se reformer à température ambiante. Et ça intéresse énormément les industriels. Ils pourraient l’utiliser pour les écrans, bien sûr. Mais aussi pour les jouets, la vaisselle ou les phares des voitures. Aujourd’hui quand ils sont cassés, on est obligé de tout changer. Demain, on pourrait les réparer très facilement soi-même.
Il ne restera aucune marque à l’endroit de la cassure ?
Pas si l’on frotte bien fort, si l’on met beaucoup d’huile de coude. Et s’il manque des petits morceaux, au lieu de mettre du scotch, on pourra faire comme dans la publicité Carglass : un peu de résine de ce matériau magique, on presse bien fort, et plus rien. Industrialisation prévue dans deux ans.