Des coups de foudre à la demande

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Plus fort que Cupidon ou qu’un filtre d’amour, des scientifiques ont réussi à déclencher des coups de foudre à la demande et à faire tomber amoureux.

Ça a l’air facile, ils ont décodé l’activité cérébrale caractéristique d’un coup de foudre et ils l’ont reproduite.

Il suffirait donc d’activer les bonnes zones du cerveau pour pousser quelqu’un à tomber amoureux de la première personne qui passe.

Ce sont des chercheurs de l’université Emory aux États-Unis qui viennent de publier les résultats de cette étude. Ils n’ont travaillé que sur des campagnols (un cousin du hamster). Mais ça marche. Ils arrivent à les faire tomber amoureux, comme s’ils avaient une télécommande.

Ces travaux pourraient nous aider à comprendre pourquoi on s’attache à quelqu’un, pourquoi on en rêve la nuit et que l’on a besoin d’être toujours à ses côtés.

Tout ça en étudiant des hamsters ?

C’est important, parce que ce sont les rares animaux qui fonctionnent comme nous. Certains peuvent être un peu infidèles, mais ils passent toute leur vie avec le même compagnon. Et quand leur partenaire meurt, ils sont déchirés de chagrin.

Donc c’est le cobaye idéal pour comprendre les mécanismes de l’amour.

Mais est-ce qu’on pourrait aussi déclencher des coups de foudre chez l’homme ?

Ils vont plutôt se concentrer sur ceux qui ont des problèmes relationnels : les schizophrènes, les sociopathes ou ceux qui souffrent d’autisme.

L’objectif n’est pas de les faire tomber amoureux du premier venu, mais plutôt de débloquer certains mécanismes pour qu’ils soient plus à l’aise avec les autres.