De nouveaux écrans holographiques

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

On connaissait les écrans 3D. Une nouvelle génération arrive : les écrans holographiques. Qu’est-ce que c’est ?

Ce sont de nouveaux écrans. Mais cette fois, on ne les accroche pas au mur. On les pose à plat, par terre, ou sur une table. De ces écrans va sortir un hologramme, un peu comme ceux qu’utilisait Jean-Luc Mélenchon pendant la présidentielle. Donc il n’y a pas besoin de lunettes, il s’agit d’une véritable image en relief autour de laquelle on peut même tourner. Cela va même au-delà de la 3D : si l’on affiche un pont, par exemple, on peut se baisser et voir ce qu’il y a en dessous. Cela va complètement changer notre rapport à l’image. Jusqu’ici, ce genre d’écran, on ne le voyait que dans les films de science-fiction. Aujourd’hui, les prototypes se multiplient. Et les premiers modèles devraient être commercialisés au début de l’année prochaine.

Ça veut dire que l’on va avoir des téléviseurs holographiques ?

Oui, c’est l’objectif à long terme. On posera sa télé par terre et on pourra observer le présentateur du JT sous tous les angles. Mieux : regarder un film sera comme assister à une pièce de théâtre dans son salon. Comme si les acteurs étaient vraiment devant nous. Malheureusement, ce n’est pas pour tout de suite. Les premiers écrans qui sortiront l’année prochaine seront, bizarrement, des écrans de téléphone portable. Je pense notamment à la société Red, un fabricant de caméras haut de gamme, qui lancera un téléphone début 2018 avec ce type d’écran.

On verra également beaucoup d’écrans publicitaires pour provoquer un "effet waouh". Enfin, on devrait en voir aussi dans les voitures. Là, ce seront les instructions du GPS qui vont flotter au milieu du pare-brise en 3D dans un hologramme. Mais pour la télé, ce sera plus long. Notamment parce qu’il faudra d’abord tourner toutes les émissions en 3D.

Et comment ça marche ?

On l’appelle la technologie des hologrammes "Light field". Son principe consiste à projeter une soixantaine d’images différentes dans toutes les directions. Du coup, l’œil gauche va capter une certaine image et l’œil droit une autre. C’est ensuite le cerveau qui va recréer la magie de la 3D. Enfin, sachez que ce sont des Français qui sont à la tête d’un des leaders sur cette technologie : la société Leia, comme la Princesse Leia de la guerre des étoiles. Qui utilisait quoi ? Un hologramme pour demander de l’aide.