De la "peau" à l’épreuve des balles

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

L'innovation avec Anicet Mbida, bonjour ! Encore une innovation surprenante ce matin, on a réussi à créer de la peau humaine résistante aux balles.

Oui, c’est à peine croyable. C’est une expérience réalisée par des chimistes de l’université de l’Utah aux Etats-Unis.  Ils ont réalisé que la soie d’araignée (celle qui leur sert à tisser leur toile) était dix fois plus résistante que l’acier.
En fait, il se trouve que la toile d’araignée, c’est l’une des matières, une des fibres, les plus solides au monde. Donc qu’est-ce qu’ils ont fait ? Ils l’ont tissée, comme on le fait pour le kevlar et ils en ont fait un tissu pare-balles ultrafin et ultra souple.

Oui mais comment on arrive à de la peau humaine pare-balle ?
Attendez. Comme ils avaient un tissu pare-balles vraiment très fin, ils ont essayé de cultiver de la peau humaine par-dessus. Donc ils ont obtenu drôle de mélange, moitié peau humaine, moitié fibre en soie d’araignée. Puis ils ont tiré-dessus à la carabine. Eh bien, la peau a résisté, elle a stoppé la balle et n’a pas été perforée.
Donc évidemment, tout le monde se met à fantasmer. Certains imaginent carrément des humains génétiquement modifiés avec une peau pare-balle. Même si éthiquement, c’est interdit.

Mais c’est pare-balle comment ? La balle rebondit sur la peau ?
Non. Ce serait génial. Non, là ça fonctionne comme un gilet pare-balle. C’est-à-dire que la balle s’enfonce un petit peu, mais ne passe pas à travers.  Donc il y a quand même un gros choc qui peut causer des blessures, même si ce ne sont pas des blessures mortelles. Donc ce n’est pas encore l’armure d’Iron Man. Mais un T-Shirt pare-balles, ce serait quand même déjà pas mal.