Darpa : une décharge dans l'oreille pour apprendre les langues étrangères plus facilement

  • A
  • A
Innovation est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Ce matin, une technique qui va plaire à ceux ont du mal avec les langues. Il suffirait d’une décharge dans l’oreille pour apprendre le chinois beaucoup plus vite.

Le chinois et n’importe quelle langue complexe et tout cela, 30% plus vite tout simplement en stimulant un nerf situé dans l’oreille.

C’est très sérieux. C’est un programme du Darpa, l’organe de recherche de l’armée américaine. Son objectif, c’est d’accélérer l’apprentissage des langues.

Un exemple : en Mandarin, le mot "mà", selon l’intonation, peut vouloir dire soit "maman" soit "cheval". En stimulant un nerf de l’oreille, on agit directement sur notre capacité à différencier les intonations, les accents et sur notre aptitude à les reproduire. Donc on apprend plus vite.

Un courant électrique dans l’oreille permet de parler avec un meilleur accent ?

Oui. Plusieurs études ont montré qu’en stimulant certaines zones on arrive à mettre le cerveau dans un mode où il emmagasine beaucoup plus de connaissances.

Mais il ne faut pas commencer à vous brancher des piles dans l’oreille ou à vous balancer des décharges dans le crâne.

C’est extrêmement pointu : il faut trouver le bon nerf, la bonne dose de stimulant et surtout le bon timing. Puisqu’il faut envoyer la décharge pile au moment où l’on entend le mot "mà" par exemple.

Donc n’allez pas vous griller les oreilles en faisant n’importe quoi.

Et ça fonctionne sur autre chose que les langues ?

Oui, c’est d’ailleurs ce sur quoi ils travaillent. Peut-être qu’un jour, on aura des oreillettes pour apprendre à jouer de la guitare ou à dessiner, tout cela grâce à des petits "bzz bzz" dans les oreilles.