Automobile : les voitures semi-autonomes sont loin d'avoir le confort espéré

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Les voitures semi-autonomes seront loin d’être le confort qu’on imagine.

La voiture totalement autonome est encore loin. Mais les premières voitures semi-autonomes arrivent sur le marché et certains pourraient être déçus.

Si vous rêvez de lâcher le volant et de lire le journal en sirotant un café, ou même de faire une petite sieste pendant que la voiture se conduit toute seule. C’est raté ! Il faudra absolument être attentif en permanence et être prêt à reprendre le volant à n’importe quel moment.

Les premières voitures semi-autonomes commencent à être commercialisées. Semi-autonomes, c’est-à-dire qu’elles peuvent suivre un itinéraire GPS toutes seules en évitant les obstacles, mais uniquement sur autoroute par exemple. Le reste du temps, il faudra toujours jouer du volant et des pédales.

On commence à avoir les détails du fonctionnement des premiers modèles. Ils seront bourrés de capteurs pour être sûr que l’on reste bien maître du véhicule.

Ça veut dire quoi ? Qu’il faudra garder les mains sur le volant par exemple ?

Oui, c’est ce qu’il se passe chez BMW, Tesla ou Mercedes. Dès que vous lâchez le volant plus d’une dizaine de secondes, une alarme se met à hurler et le système se désactive.

Chez Cadillac, on ira plus loin. Vous pourrez lâcher le volant sur autoroute. Mais une caméra vérifiera constamment que vous avez bien les yeux rivés sur la route. Sinon, la voiture ralentit, fait vibrer le siège et hurle à la radio "reprenez le contrôle".

C’est Audi, qui dans un an, aura le système le plus permissif. On pourra manger, gronder les enfants à l’arrière, se maquiller, envoyer des SMS… mais seulement dans les bouchons, en dessous de 60 km/h et sur les routes séparées par un terre-plein central.

Donc cela restera quand même assez contraignant. Ce n’est pas le confort que l’on imaginait.

Mais c’est pour la sécurité ?

Oui entre autres. C’est surtout pour les assurances. Aucun constructeur ne veut se retrouver dans un procès en cas d’accident. Donc ils mettent un maximum de garde-fous pour bien nous rappeler que même à bord d’une voiture semi-autonome, on reste 100% responsable.

Cela changera avec la voiture totalement autonome. Le jour où elle sera autorisée pour autre chose que des tests.