Aireon : des radars dans le ciel pour suivre les avions à la trace

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Il y a trois ans, le vol MH370 de la Malaysia Airlines disparaissait totalement des radars. Aujourd’hui, on ne l’a toujours pas retrouvé.

Heureusement, demain, ça pourrait ne plus arriver.

Incroyable qu’avec la technologie actuelle, un avion puisse encore disparaître.

Pourtant, cela s’explique : les avions ont beau avoir des GPS, ils sont toujours repérés par des radars au sol. Or le problème d’un radar au sol, c’est qu’il est impossible d’en poser au milieu de l’océan. Du coup, les tours de contrôle sont complètement aveugles dès qu’un avion s’éloigne des côtes.

Alors les ingénieurs américains d’Aireon ont eu une bonne idée : installer les radars dans le ciel ; dans des satellites, ce qui permet de voir partout. Et donc de suivre les avions à la trace, même au-dessus des océans.

Pourtant, sur les écrans, dans les avions, on peut déjà suivre sa position GPS. Même au-dessus de la mer ?

Oui, mais l’information n’arrive pas à la tour de contrôle. Résultat : quand l’avion n’est plus sous couverture radar, ils sont obligés d’estimer sa position par rapport au plan de vol. Et parfois, il y a des surprises.

Avec un radar satellite, ils auront la position précise de l’ensemble des avions de la planète.

Donc ils pourront leur donner des trajets plus directs, sans obliger à passer par des balises ou à revenir sous couverture radar comme aujourd’hui.

Donc certains vols deviendront plus courts.

Quand est-ce que ce sera mis en place ?

Ça a commencé : deux satellites viennent d’être lancés. En tout, 66 sont prévus pour quadriller l’ensemble du globe. Tous devraient être activés d’ici 2018.

Pour plus de détails, cliquez ici.