Aéroport : une piste circulaire

  • A
  • A
Innovation est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

L'innovation avec Anicet Mbida, bonjour ! Ce matin, une idée pour décongestionner les aéroports. Une piste d'atterrissage unique, circulaire, qui fait tout le tour du terminal. 

Oui, c'est assez malin : Plutôt que d'avoir des avions qui attendent à la queue leu leu qu'une piste soit dégagée, on crée une sorte de grand manège, une grande ronde, où ils entrent et sortent pour atterrir ou décoller les uns derrière les autres.

C'est un chercheur du Centre Aérospatial Néerlandais qui pousse le concept. Il a fait des centaines de simulations. Et selon, lui, ce système permettrait, à la fois, aux avions d'économiser du carburant et aux aéroports de fluidifier le trafic.

En plus, pour nous passagers, il n'y aura plus à marcher des heures. Les distances seraient réduites puisque tout part d’un point central, pour se diriger vers la périphérie.
Donc ce sera plus rapide.

Mais si les avions atterrissent et décollent en même temps, sur la même piste, on risque d'avoir plus de collisions ?
C'est pour cela que le manège, la grande piste circulaire, doit faire au minimum 3 km de diamètre. Comme ça, on laisse suffisamment d'espace entre les avions pour éviter les collisions.  Mais vous savez, certains aéroports, comme ceux d’Atlanta ou de Londres, sont tellement surchargés aujourd'hui que ça en devient dangereux. Donc tout le monde cherche des solutions et la piste circulaire pourrait être une option.

Il y a déjà des projets d’aéroports construits sur ce modèle ?
Oui chez les militaires. Il y a aussi un plusieurs projets d’expérimentation à l’échelle européenne, donc pour de nouveaux aéroports.  Le problème c’est qu’il est très compliqué de convertir les grands aéroports existants. Alors que ce sont ceux qui en auraient le plus besoin de cette piste circulaire.