Macron tente de sortir de l'ambiguïté... pas très convaincant

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito politique est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Emmanuel Macron essaye de se détacher de François Hollande en critiquant son mentor, mais ce n'est pas encore assez pour rompre la continuité avec le Président.

La politique bonjour Antonin André, Emmanuel Macron a passé l’épreuve de l’émission politique hier soir, il a notamment à plusieurs reprises critiqué la présidence Hollande comme pour répondre à la critique de la continuité, de l’héritage, image dans laquelle François Fillon tente de l’enfermer.

 Je ne suis pas Emmanuel Hollande, Emmanuel Macron a tenté de tuer son hologramme celui que ses adversaires agitent dans leur meeting "Je ne serai pas un président normal" ; " Je ne monterai pas sur les camions pour faire des promesses intenables" - allusion au candidat Hollande juché sur un camion haranguant les ouvriers de Florange, " Je ne serai pas un président de l’anecdote" ; " Je ne serai pas copain avec les journalistes". Je ne sais pas si François Hollande était devant son petit écran  pour assister au bel hommage que lui a rendu son ancien protégé, mais c’était assez tranchant. Ça rappelle Nicolas Sarkozy, la rupture, lorsque ministre il défiait Jacques Chirac Président  en le comparant à un Louis XVI déclinant, le fameux" Moi je n'ai pas la vocation à démonter des serrures à Versailles pendant que la France gronde. 

Au-delà des critiques sur la présidence Hollande, est-ce qu’il s’est démarqué sur le fond, sur le programme ?

En tous cas il a donné des gages sur plusieurs dossiers emblématiques : Notre Dame des Landes :  " après une médiation de 6 mois,  je ferai évacuer la ZAD". Fessenheim : " je fermerai la centrale", " La Syrie : une intervention sous l’égide de l’ONU". Emmanuel Macron a tenté de démonter les accusations sur son ambiguïté supposée, sur le côté " On ne sait pas ce qu’il pense, on comprend rien," en marquant sa  rupture avec le président sortant. " Je ne suis pas lui" a-t- lancé Emmanuel Macron, " je suis plus tranchant, j’assume ce que je fais".

C’était habile, et en même temps pas encore totalement convainquant, " Et en même temps", précisément cette expression qui consiste à choisir  sans totalement l’assumer, sans aller au bout, à ménager la chèvre et le chou, Emmanuel Macron  l’a beaucoup utilisé hier soir pour justement ne pas toujours trancher. Cette expression très tempérante consensuelle on la retrouve toujours dans les discours de François Hollande. Disons que La mue d’Emmanuel Macron, la rupture,  est en cours, mais pas encore totalement achevée.