François Hollande : le nouveau couac de communication

  • A
  • A
L'édito politique est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Le président de la république défend son bilan dans l'Obs alors que sort un nouveau livre choc "Un président ne devrait pas dire ça" qui brouille le message officiel.

La politique c’est l’interview du président François Hollande dans l’Obs. Une longue interview dans laquelle le Président de la république défend son bilan y compris la déchéance de nationalité.

Une défense pied à pied auprès de son électorat la gauche avec un exercice de souplesse sur La déchéance de nationalité qui force l’admiration. La déchéance de nationalité qui est la transgression ultime de ce quinquennat. À titre personnel, il est contre la déchéance. Reconnait- il de surcroit  que c’est inacceptable pour la gauche ? Oui ! Est-ce efficace pour lutter contre les terroristes ? "Non, ce n’est pas efficace" admet-il. Et donc on s’attend à un mea culpa, oui, il regrette. Mais il ne regrette pas de l’avoir proposée, de s’être trompé non,  il regrette d’avoir dû y renoncer à cette déchéance de nationalité. Il regrette que la gauche ne l’ait pas acceptée qu’elle n’ait pas renié ses convictions sur le sujet. C’est de la haute voltige et cette défense du bilan, il la décline sur la loi El Khomri ou sur le pacte de responsabilité. Pas de reniement et pas non plus d’inventaire critique, il ne regrette rien.

Une offensive  de communication du président qui prépare une éventuelle candidature mais qui risque d’être torpillée par de nouvelles révélations sur son quinquennat.

Un président ne devrait pas dire ça. Un nouveau livre choc sort sur de nouvelles confessions de François Hollande. Les conseillers du président ont préparé, calibré une interview de François Hollande adressée au peuple de gauche pour tenter une énième réconciliation. Et patatras, le même jour paraît un livre dans lequel le même président se lâche sur ses adversaires politiques ou sur les juges. Des propos qui brouillent l’image et le message officiel. C’est toute la contradiction de la présidence Hollande que l’on retrouve dans ce télescopage. Une ambiguïté, et des contradictions qui collent à la peau du président et  qui déroutent les Français voire alimentent leur défiance à son égard.