François Fillon croit à une "remontada"

  • A
  • A
L'édito politique est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Le candidat Les Républicains espère, comme pour la primaire, faire une remontée fulgurante dans l'opinion lors de la dernière ligne droite.

L’édito politique c’est François Fillon qui croit toujours en ses chances d’être élu président. Il a emporté la primaire de la droite dans le money time, il pense de la même façon pouvoir remonter son retard dans les 3 dernières semaines.

 La Remontada ! François Fillon y croit, c’est Luc Châtel dans le rôle du coach qui prend cette image footbalistique pour booster son candidat "Tu es le Barça Francois". Battu 4/0 au match aller  les statistiques sont implacables les catalans avaient  "0  chances de gagner" mais ils l’ont emporté. Pour toi c’est pareil : fais comme le Barça oublie le match aller. En l’occurrence oublie les affaires, c’est un nouveau match que tu livres et tu peux gagner. Voilà l’ambiance dans le vestiaire de François Fillon. Quand on regarde les choses plus froidement, on est passé de l’élection imperdable à la victoire possible dans un trou de souris. Comment passer ? En se battant c’est ce que fait François Fillon : 4 meeting programmé cette semaine en plus du débat de ce soir. Il se démultiplie sur le terrain avec dimanche un grand rassemblement Porte de Versailles 20 000 personnes attendues pour faire plus qu’Emmanuel Macron et ses 15 000 participants.

 

Il reste tout de même les affaires, il  est mis en examen, comment faire sinon oublier au moins faire passer au second plan son image abîmée ?

Le désir d’alternance de la droite. Le pari que dans l’isoloir, en se bouchant le nez pour certain, les électeurs de droite glisseront le bulletin Fillon dans l’urne. La droite et le centre ce n’est pas 17 ou 18% - score de Fillon dans les sondages - C’est plutôt autour de 25%, et ce vote caché, honteux finira par s’exprimer. L’argument que François Fillon utilise d’ailleurs pour convaincre ceux de sa famille qu’il a déçu c’est "Je suis le seul candidat qui garantit une majorité aux législatives parce que la droite est majoritaire dans ce pays" vous ne m’aimez pas ? Oubliez moi mais prenez le projet, Pensez aux législatives. Il enjambe la présidentielle, il déplace l’enjeu sur l’élection d’après, celle qui donnera les clefs à la droite pour 5 ans. Il met en avant son Premier ministre François Baroin. C’est habile, mais c’est risqué. L’élection présidentielle c’est la rencontre entre un homme et le peuple. François Fillon lui-même s’est comparé à De Gaulle, à Churchill. Aujourd’hui il voudrait gagner la présidentielle en se cachant, en faisant passer son image abimée au second plan.