Dans un tweet, Trump répète qu'il faut un "mur" à la frontière avec le Mexique

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L’édito international est une chronique de l'émission Toute l'info du week-end
Partagez sur :

Sonia Dridi revient chaque matin sur un évènement international au micro d'Europe 1 Bonjour.

Sonia Dridi remplace Didier François ce lundi 2 avril 2018.

Donald Trump en remet une couche sur son fameux mur à la frontière avec le Mexique et il accuse ce pays voisin de ne rien faire pour empêcher les migrants d’entrer illégalement aux États-Unis ?

Donald Trump s’est encore lancé hier dans une salve de tweet !
Il s’est levé en souhaitant une Joyeuses Pâques à tous ses "followers" et moins d’une heure après, juste avant d’aller à l’Église, il s’en est pris aux démocrates, au Mexique et aux jeunes sans papiers !
Il presse les Républicains d’adopter une loi au plus vite pour renforcer le contrôle à la frontière entre les États-Unis et le Mexique
Le président américain a critiqué "les lois progressistes ridicules" des démocrates
Et il a accusé Mexico de faire très peu voir rien du tout pour empêcher les immigrants d’Amérique centrale d’entrer dans le pays pour ensuite tenter d’atteindre l’eldorado américain
Comme souvent, il semblait réagir à des informations diffusées sur Fox News : sa chaîne préférée a en effet mentionné hier matin une marche à travers le Mexique de plus d’un millier de migrants venus du Salvador ou encore du Honduras. Ils espèrent rejoindre la Californie en passant par la ville frontière de Tijuana

Trump veut donc bloquer l’arrivée des migrants illégaux et du coup il fait du chantage au Mexique ?

Pour le président américain, tout est histoire "de deal" !
Il a lancé : si le Mexique n’arrête pas le flot de drogue et de migrants eh bien j’arrêterais leur vache à lait : l’Aléna !
L’Aléna c’est l’accord de libre-échange entre les États-Unis le Canada et le Mexique.
Et puis le président menace aussi les Dreamers ces jeunes sans papiers arrivés enfants aux États-Unis : ils bénéficient actuellement d’un programme mis en place par Barack Obama, appelé le DACA, qui leur permet de travailler et d’étudier légalement. Trump a écrit sur Twitter en lettre majuscule : Fini l’accord sur le DACA !
En gros, pas de mur pas de DACA
Cela fait des mois qu’il fait du chantage à ce sujet
C’est une période très stressante pour ces jeunes dreamers, pour l’instant la cour suprême a suspendu une décision de Trump pour mettre fin au DACA mais ils ont peur d’être expulsés à tout moment

Mais concrètement on est en où dans cette histoire, il va être construit ou pas ce mur ?

Trump tient absolument à remplir cette promesse de campagne mais pour l’instant on en est encore loin puisque dans le budget adopté le mois dernier, le Congrès ne lui a pas accordé le financement souhaité pour construire ce mur
Le président réclamait pas moins de 25 milliards de dollars.
Et déjà Trump commence à revoir ses ambitions à la baisse
Le Wall Street Journal a révélé il y a quelques jours que selon le dernier plan de la Maison Blanche le mur devrait finalement être construit sur environ la moitié de la frontière. A cela va s’ajouter des remplacements de barrières existantes. Donc ce mur de la discorde ne finit pas de rétrécir.