Trump va frapper les importations d'acier et d'aluminium d'importantes taxes

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque matin, Nicolas Barré fait le point sur une question d'actualité économique.

Donald Trump est entré en guerre hier soir contre les importations d’acier. Provoquant un tollé partout dans le monde et l’inquiétude à Wall Street

Cela faisait des mois que les plus modérés de la Maison Blanche, comme son principal conseiller économique Gary Cohn, essayaient de convaincre Donald Trump de renoncer à ses projets de guerre commerciale. Hier soir, ils ont perdu: Trump a décidé de taxer à 25% les importations d’acier et à 10% celles d’aluminium. Au Canada et au Brésil, c’est l’indignation. Même chose en Europe: "nous prendrons dans les prochains jours des contre-mesures pour défendre nos intérêts", a dit Jean-Claude Juncker, le président de la Commission. Trump a choisi son moment pour déclencher cette guerre commerciale sans précédent: le bras droit du président chinois Xi Jinping se trouvait justement en visite à Washington.

Et même les milieux économiques américains s’inquiètent

Wall Street a chuté brutalement à l’annonce de ces mesures. Pourquoi? Un: parce que ces taxes vont renchérir les produits américains: l’acier pour fabriquer les voitures ou construire des immeubles sera plus cher. De même, l’industrie de la défense, grosse consommatrice d’acier, est vent debout. Et deux parce qu’il va y avoir des mesures de représailles, en Europe, en Chine, au Brésil. Ça commence déjà. Trump a déclenché une guerre commerciale. Et comme toutes les guerres, on sait comment elles commencent, jamais comment elles finissent. Mais souvent mal.