Téléphonie: le nouveau cheval de bataille des opérateurs, les données illimitées

  • A
  • A
L'édito économique est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

En Europe, 15 opérateurs proposent des données illimitées. Aux Etats-Unis, les grands opérateurs proposent maintenant tous des forfaits 4G illimitée.

L'édito éco de Nicolas Barré, directeur de la rédaction des Echos. Bonjour Nicolas. La bataille fait rage entre les opérateurs de téléphonie mobile avec un enjeu désormais au centre de tout : l’accès à des données illimitées.

C’est en train de devenir la norme : de plus en plus d’opérateurs, 15 au total en Europe, proposent des forfaits avec des données illimitées, ce qui permet de regarder des vidéos en streaming sans limite. Aux Etats-Unis, les grands opérateurs ont fini par craquer sous la pression des plus petits : ils proposent maintenant tous des forfaits 4G illimitée. Du coup, dans les zones bien couvertes, de plus en plus d’abonnés n’utilisent plus jamais le wifi, même chez eux. Certains experts américains vont d’ailleurs jusqu’à prédire la fin du wifi, quand tout le monde aura de la 4G et surtout de la 5G en illimité.

Ce qui n’est pas tout à fait le cas encore !

Non, d’autant que cet engouement pour l’illimité encourage la consommation de données : quand on a un accès illimité, on en profite, on ne compte plus les heures de vidéos passées sur YouTube ou Facebook. Dans le pays le plus avancé d’Europe, la Finlande, la consommation de données explose à cause de cela. Or cela va finir par poser un énorme problème de saturation des réseaux : c’est le revers de la médaille. Une étude du Crédit Suisse indique que d’ici 3 à 5 ans, les réseaux seront saturés. Et même en investissant massivement dans la 5G, les opérateurs risquent de devoir rationner leurs clients en ralentissant le débit, ce qui se fait déjà pour certains forfaits.

Ce qui va favoriser les opérateurs disposant des meilleurs réseaux

C’est ce qu’espèrent les historiques comme Orange en France, Deutsche Telekom en Allemagne ou Vodaphone au Royaume Uni. Le véritable enjeu, ce sera de faire payer cette consommation de données qui s’envole. La concurrence protège les clients d’une trop forte hausse des tarifs. Mais elle prive les opérateurs de moyens pour investir dans les réseaux : il faut trouver le bon équilibre. Pour vous donner une idée de ce qui, peut-être, nous attend : aux Etats-Unis, les forfaits illimités coûtent autour de 80 dollars par mois. On en est loin chez nous !...