Salon de l’auto de Genève : les voitures électriques en vedette

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque matin, Daniel Fortin fait le point sur une question d'actualité économique.

Le salon automobile de Genève ouvre ses portes aux professionnels ce mardi. Il sera dominé par une profusion de nouvelles voitures électriques.

Ce qui frappe c’est que, cette fois-ci, ce sont des constructeurs haut de gamme qui vont se lancer sur ce marché.  Mercedes, Volvo et Jaguar vont présenter chacun un modèle électrique ou hybride qui seront pour la plupart commercialisés dès 2019. Jusqu’ici, c’étaient plutôt les constructeurs de gamme moyenne comme Renault qui faisaient l’actualité dans ce domaine. Ce tir groupé n’est donc pas du tout un simple coup marketing, c’est une stratégie de long terme pour ces fabricants de grandes voitures qui ont tout simplement peur d’être rayés de la carte de l’automobile mondiale s’ils ne réagissent pas à temps.

Mais que risquent-ils exactement ?

Tout simplement de ne pas pouvoir respecter les nouvelles règles anti-pollution européennes que la Commission de Bruxelles a fixées pour 2021. Pour l’instant, ils doivent respecter un plafond d’émissions nocives de 130 grammes par kilomètre. Dans trois ans cette norme tombera à 95 grammes. C’est ce que les constructeurs appellent dans leur jargon le mur du CO2. Il faut savoir que s’ils ne respectent pas cette règle, ils devront payer une amende de 95 euros par voiture, c’est tout simplement impensable. Du coup, ils comptent profiter des trois ans qu’il leur reste pour verdir leur gamme et rentrer dans les clous. C’est pour eux un énorme défi industriel.