Les privatisations que prépare Bercy

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Chaque matin, Nicolas Barré fait le point sur une question d'actualité économique.

C’est la grande affaire qui occupe Bercy. L’Etat prépare activement la privatisation de plusieurs grandes entreprises publiques…

Les grandes manœuvres sont lancées. L’Etat espère tirer 10 milliards d’euros des privatisations Macron d’ici 2020. Des capitaux qui iront alimenter un fonds pour l’innovation et qui seront plus utiles, estime le gouvernement, que s’ils restent bloqués dans ces entreprises publiques. Que trouve-t-on sur la liste des privatisations ? D’abord une entreprise très atypique : Aéroports de Paris. Roissy, Orly, Le Bourget et dix aérodromes. Un cas compliqué car cette entreprise ne se contente pas de gérer des aéroports, elle possède aussi les terrains qui vont avec et que l’Etat veut garder. Les actions pourraient être vendues directement sur le marché ou par blocs. En tout cas c’est un premier gros morceau, avec forcément une dimension politique.

Et les autres sur la liste ?

Une autre entreprise atypique, la Française des Jeux. Atypique parce qu’elle a un monopole sur les jeux de loterie donc l’Etat doit rester actionnaire mais il pourrait descendre à 25-30% contre plus de 70% aujourd’hui. Une des options envisagée est l’introduction en Bourse, ce qui fait que tout le monde pourrait acheter des actions. Sur la liste également, Engie, l’ex-GDF-Suez. Dossier politique là aussi : les syndicats sont contre, surtout la CGT. Mais l’Etat détient 24% et plus du tiers des droits de vote, il pourrait descendre tout en gardant une certaine influence. Ces trois dossiers sont ouverts, l’Etat a besoin de ressources. Les privatisations Macron sont sur les rails.