Les intentions d’embauche en hausse

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Chaque matin, Nicolas Barré fait le point sur une question d'actualité économique.

Les intentions d’embauche n’ont jamais été aussi bonnes en France : elles sont en hausse de 19%, du jamais vu, et tous les secteurs sont concernés.

Les entreprises fourmillent de projets de recrutements : plus de 2,3 millions d’embauches seront signées cette année selon l’enquête annuelle de Pôle emploi et du Credoc. C’est 370.000 de plus que l’an dernier. Une progression jamais vue. On peut dire qu’on a changé d’époque : avant, les entreprises avaient peur d’embaucher car elles n’étaient pas sûres que les carnets de commande suivraient. Maintenant, c’est le contraire : elles ont peur de ne pas trouver assez de candidats, surtout pour les emplois qualifiés. Ce sont les PME qui vont le plus embaucher cette année : 70% des besoins de main d’œuvre se concentrent dans les entreprises de moins de 50 salariés.

À ce stade ce sont des projets d’embauche. Combien se transforment en vrais contrats de travail ?

Huit sur 10 se transforment en embauche. Et ces embauches concernent tous les secteurs avec, dans l’ordre, les services, l’agriculture, le commerce, la construction -un domaine d’ailleurs qui commence à manquer de bras, tout comme l’industrie. Dans ces deux derniers secteurs, 45% des PME disent avoir des difficultés à recruter, c’est considérable. Les craintes qui s’étaient exprimées à la suite de la loi El Khomri puis des ordonnances Pénicaud sur la fameuse libéralisation du marché du travail censée provoquer des vagues de licenciements étaient manifestement exagérées. Au contraire, le marché du travail n’a jamais été aussi dynamique depuis le début des années 2000.