Le redécoupage des régions s'est finalement traduit par de nouvelles dépenses

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque matin, Daniel Fortin fait le point sur une question d'actualité économique.

Ça devait être une source importante d’économies pour la France, ce ne sera pas le cas, la diminution de 21 à 13 du nombre de régions décidée en 2015 s’est au contraire traduite par de nouvelles dépenses.

La facture est estimée à 40 millions d’euros en 2017, ce sont les estimations des collectivités. Ça n’est pas une somme considérable mais c’est une tendance. On est très loin en tout cas des 10 milliards d’euros d’économies que le gouvernement de François Hollande promettait en 2015 au moment de cette réforme territoriale.

Mais qu‘est-ce qui explique ce dérapage ?

Ce sont essentiellement les dépenses de personnel avec deux phénomènes qui étaient prévisibles. D’abord, en fusionnant les régions, il a fallu harmoniser les conditions de rémunérations des  quelque 82.000 agents qui étaient très disparate et comme toujours en pareil cas cette harmonisation s’est faite par le haut. On s’est aligné sur le régime indemnitaire le plus favorable d’où ce dérapage des coûts. La deuxième raison c’est la normalisation du temps de travail. Dans certaines régions, les agents travaillent 30% de moins que la durée légale de 1.607 heures annuelles, il a donc fallu  supprimer des jours de congé pour revenir à cette durée légale et ça les syndicats l’ont fait payer très cher. Ils ont obtenu des compensations financières qui pèsent aujourd’hui sur l’économie de cette réforme.