Le jackpot des radars

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Les recettes issues des radars devraient exploser en 2018. Il s'agit d'une estimation et pas un objectif.

La nouvelle pourrait vous faire bondir de votre siège auto. Les recettes des radars devraient exploser en 2018, comme l'a expliqué Daniel Fortin, des Echos, jeudi matin sur Europe 1.

Une politique répressive assumée. La hausse devrait passer le palier des 10%, offrant par la même un nouveau record de recettes : plus d'un milliard d'euros à l'Etat. Pour plus d'éléments de comparaison, la somme dépassait "seulement" les 600 millions d'euros en 2016 (ce qui correspond à une hausse de 38% en deux ans). Ce bon en avant s'explique par le nombre croissant de radars sur les routes - 4.700 aujourd'hui - mais aussi parce que l'Etat assume clairement cette politique répressive. 

Une estimation, pas un objectif. Mais prévoir des recettes record alors que les infractions n'ont pas encore été commises peut sembler impossible, ou pour le moins maladroit, étayant cette théorie selon laquelle les radars ne sont là que pour remplir les caisses de l'Etat. Pourtant, il faut plutôt assimiler que toute question de budget repose sur des estimations. Le milliard du radar n'est donc a priori pas un objectif.

Un bémol néanmoins, celui du manque de transparence sur l'affectation de la somme qui devrait être perçue. En 2017, par exemple, elle n'était pas totalement affectée à la sécurité routière. Pourtant, le nombre de morts sur les routes continue lui aussi de grimper : sur les douze derniers mois, il a augmenté de 0,8%.