La mobilisation des éleveurs français ne faiblit pas contre l’importation de viande du Mercosur

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque matin, Daniel Fortin fait le point sur une question d'actualité économique.

A la veille de l’ouverture du Salon de l’Agriculture, la mobilisation des éleveurs français ne faiblit pas contre l’importation de viande d’Amérique Latine, ils craignent un désastre pour leurs exploitations

Oui la FNSEA, le principal syndicat des agriculteurs parle de 30.000 exploitations qui risquent de fermer si on laisse les importations de bœuf argentin ou brésilien entrer massivement en Europe, tout simplement parce que ces viandes sont moins chères et qu’elles tireraient les prix vers le bas tout en étant de bonne qualité. Leur problème est qu’aujourd’hui Bruxelles négocie avec ces pays l’entrée de 100.000 tonnes supplémentaires de bœuf qui s’ajouteraient aux 185.000 tonnes qu’on leur achète déjà

Mais ont-ils raison de s’inquiéter nos agriculteurs ?

Eh bien ce qui frappe c’est qu’en Europe ils sont pratiquement les seuls à protester et Emmanuel Macron qui les recevait hier leur a mis les points sur les I, le problème ce ne sont pas les importations mais l’organisation du marché  français largement dominé par un acteur, le Groupe Bigard et ses abattoirs qui transforme à lui seul la moitié des viandes françaises, il exerce donc déjà une pression très forte sur les prix des agriculteurs, résultat, dès qu’on élève un peu les niveaux d’importations eh bien les prix dégringolent, c’est ça aujourd’hui le vrai problème des éleveurs français