Prévisions de croissance à la hausse : une bonne nouvelle à nuancer

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

L'Insee relève de 1,6% à 1,8% sa prévision de croissance pour 2017. Un bon signe de l’économie qui peut néanmoins poser problème… 

L'Insee a relevé sa prévision de croissance pour 2017 en France, à 1,8% contre 1,6% prévu jusqu'alors, prévoyant d'ici la fin de l'année une accélération des exportations et de l'investissement des ménages et des entreprises. Certes la croissance repart - c'est une bonne nouvelle - mais la balance commerciale de la France continue à se dégrader…

Déficit commercial de 63 milliards. Dans le projet de loi du budget 2018, on s’aperçoit que la France doit s’attendre à un déficit commercial de 63 milliards d’euros. Ce sont 15 milliards d’euros de déficit en plus par rapport à l’année dernière et ce malgré les mesures prises pour baisser les coûts de production des entreprises comme le CICE. Les chiffres sont désespérants surtout si on se compare à notre voisin allemand qui affiche, lui, un excédent commercial de 253 milliards d’euros.

Mais pourquoi le déficit se creuse ? C’est justement parce que la croissance repart que notre déficit commercial se creuse. C’est la malédiction française : on ne produit pas suffisamment par rapport aux demandes des clients. Résultat : quand les Français se remettent à acheter, en période de reprise, ce sont les importations qui en profitent. Ainsi, 80% des biens d’équipements achetés par nos entreprises (en gros, les machines) sont aujourd’hui importés.

Le problème, c’est moins la demande que l’offre. Au passage, cela montre l’erreur de tous ceux qui ont l’habitude de réclamer des plans de relance de l’économie. Le problème, c’est moins la demande que l’offre. Il faut absolument que notre industrie monte en gamme pour que l’on regagne des parts de marché.