General Motors a-t-il menti à PSA lorsqu’il lui a revendu Opel ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque matin, Daniel Fortin fait le point sur une question d'actualité économique.

General Motors a-t-il menti à PSA lorsqu’il lui a revendu Opel ? C’est ce que prétend le constructeur français qui veut récupérer une partie de son argent.

Oui et ça n’est pas une petite somme puisque on parle de 500 millions d’euros voire plus, c’est-à-dire près d’un tiers du prix payé par PSA pour racheter Opel en mars dernier. Or neuf mois plus tard, PSA accuse General Motors de lui avoir caché la situation désastreuse du constructeur allemand en matière de respect des normes de pollution. Les voitures d’Opel ne seraient tout simplement pas capables de respecter les plafonds d’émission imposés par l’Europe à partir de 2020. La conséquence est brutale, les amendes qu’il devrait alors payer représenteraient 800 millions d’euros, ce qui transformerait cette belle opération en désastre.

Mais PSA peut-il avoir gain de cause ?

Alors ça va être compliqué sauf s’il prouve que les dossiers qu’on lui a présentés au moment de la vente ont été falsifiés. Il existe aussi une clause dans le contrat qui prévoit une compensation en cas de mauvaise surprise découverte après la vente. Pour l’instant en tout cas, aucune procédure officielle n’a été lancée contre General Motors mais ce qui est sûr c’est que PSA va devoir investir beaucoup d’argent pour remettre la gamme Opel aux normes, d’où les 500 millions d’euros qu’il réclame aujourd’hui.