Épisode neigeux : les clients de VTC se plaignent de l'augmentation des prix

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque matin, Daniel Fortin fait le point sur une question d'actualité économique.

Des prix doublés voire triplés pendant l’épisode neigeux qui a frappé la France, les compagnies de VTC sont sous le feux des critiques de la part des clients mécontents. Ont-ils raison de se plaindre ?

Alors si on regarde les tarifs pratiqués, on peut comprendre leur colère. Nos confrères du Parisien ont relevé des prix de course allant jusqu’à 90 euros pour faire six kilomètres dans la capitale, c’était mardi soir au plus fort de la neige. C’est au moins neuf fois le tarif habituel mais les compagnies  de VTC sont sereines, elles assument totalement cette hausse des tarifs en expliquant qu’elle est le fondement même de  leur modèle économique. Il n’y a donc pas tromperie sur la marchandise selon eux.

Mais ces explications sont-elles recevables ?

Même si c’est difficile à entendre, Uber (comme ses concurrents) appliquent dans toute sa pureté la loi de l’offre et la demande. Quand il y beaucoup de voitures disponibles, les prix sont bas. Quand elles sont prises d’assaut comme mardi soir, les tarifs s’envolent sous l’effet de la rareté. Tous les transporteurs sont équipés de logiciels qui calculent en temps réel les tarifs en fonction de l’affluence. Et puis s’ajoute à cela une vraie pénurie de chauffeurs depuis que le gouvernement a durci l’an dernier les règles d’exercice de cette profession. Les prix comme le temps d’attente risquent donc de toute façon grimper, même sans neige.