VIDÉO - Nicolas Sarkozy, Grande-Bretagne : l'actu en 30 secondes

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
    l'actu en 30 secondes est une chronique de l'émission Europe 1 Matin
    Partagez sur :

    ANTISÈCHE - Quelles sont les infos à ne pas rater aujourd'hui ? Chaque jour la rédaction d'Europe 1 vous propose sa sélection.

    JUSTICE
    Les juges vont pouvoir exploiter les conversations entre Nicolas Sarkozy, alias Paul Bismuth, et son avocat, Me Thierry Herzog. L'"essentiel" des requêtes visant à annuler la procédure qui vaut à l'ex-chef de l'Etat une mise en examen pour "corruption" et "trafic d'influence" a été rejeté jeudi, a annoncé Paul-Albert Iweins, un des avocats de la défense. "Contrairement à ce que nous pouvions légitimement espérer, la cour n'a pas fait droit à l'essentiel de nos moyens de nullité, à une seule exception", a déclaré l'avocat. Un point qui, selon une source proche du dossier, est accessoire dans cette enquête.
    >> Sarkozy : la cour d'appel valide les écoutes "Paul Bismuth"

    ÉCONOMIE
    C’est le jour J pour les salariés d’Areva, qui vont enfin connaitre l’ampleur du plan de restructuration qui attend le géant français du nucléaire. Un colosse désormais aux pieds d’argile qui a enregistré des pertes de 4,83 milliards d’euros en 2014 et est contraint de réduire la voilure. Ce régime drastique devrait se traduire par la vente de certains actifs, l’appel à de nouveaux investisseurs, mais aussi par des suppressions de postes. Certaines sources redoutent que la direction supprime 10% de ses effectifs en France, estimés à 28.000 salariés. Pour limiter la casse, la direction a déjà annoncé jeudi matin qu'elle visait une réduction de ses frais de personnel de l'ordre de 15%.
    >> Entre 3.000 et 4.000 suppressions de postes chez Areva
    GRANDE-BRETAGNE
    David Cameron à droite. Ed Miliband à gauche. Jeudi, le Royaume-Uni doit départager les deux grands partis politiques pour des élections législatives à suspens.
    >> Jour J pour les élections britanniques

    ENVIRONNEMENT
    La COP 21 va-t-elle dans le mur ? En coulisses, le gouvernement commence à envisager un possible échec à la conférence climat qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre prochains. Le casse-tête des négociations sur le contenu de l'accord, qui concerne 195 pays, a en effet douché l'enthousiasme des débuts.
    >> Conférence climat : et s'il n'y avait pas d'accord ?