VIDEO - Fifa, Myriam Badaoui : l'actu en 30 secondes

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
    l'actu en 30 secondes est une chronique de l'émission Europe 1 Matin
    Partagez sur :

    ANTISÈCHE - Quelles sont les infos à ne pas rater aujourd'hui ? Chaque jour la rédaction d'Europe 1 vous propose sa sélection.

    AFFAIRE OUTREAU

    Myriam Badaoui a disculpé Daniel Legrand. Myriam Badaoui, mère de quatre garçons violés par elle et son ex-mari Thierry Delay, dont le calvaire est à l'origine de l'affaire Outreau, a disculpé mercredi à son tour, de nouveau, Daniel Legrand, un des acquittés d'Outreau, poursuivi pour des accusations non encore jugées de viols sur ces mêmes enfants.

    Les explications d'Europe1.fr


    FOOTBALL

    Six cadres de la Fifa arrêtés en Suisse dans le cadre d'une enquête pour corruption. La quiétude d'un petit matin de mai d'un hôtel cinq étoiles de Zurich a été quelque peu bousculée mercredi. Plusieurs hauts responsables de la FIFA ont en effet été interpellés dans un de ces établissements par les autorités suisses, révèle le New York Times. "Six fonctionnaires d'organisations footballistiques ont été arrêtés (...) et placés en détention en vue de leur extradition" a précisé au micro d'Europe 1 un porte-parole de l'Office fédéral de la justice (OFJ) suisse, Folco Galli.

    Le résumé complet d'Europe 1


    PANTHEON

    Lors de la cérémonie mercredi soir devant le Panthéon, le Chant des Partisans sera diffusé à la foule. Une version signée Camelia Jordana

    Extrait à écouter sur l'Instagram d'Europe 1


    MIGRANTS

    L'UE dévoile son plan aujourd'hui, la France va accueillir 6.000 réguiés

    Bruxelles y croit dur comme fer. La Commission européenne va détailler mercredi son plan pour les migrants, dont les grandes lignes ont été dévoilées au début du mois. Certaines propositions du président de la Commission Jean-Claude Juncker ont irrité la quasi-totalité de vingt-huit pays membres. Et malgré cette opposition, la commissaire européen chargé de l'Immigration a promis de la fermeté. Dimitris Avramopouls a estimé que "la relocalisation des migrants dans d'autres pays membres de l'Europe va devenir légitime sur la base des 'critères de distribution' qui ont été annoncés". Pour faire simple : Bruxelles ne veut pas abandonner son idée.

    Les détails sur Europe1.fr