Le virus de l'herpès pour nettoyer les rivières

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

La surpopulation des carpes dans les rivières a entraîné un déséquilibre de l'écosystème australien. Une arme biologique va être utilisée : l'herpès !

Le gouvernement australien va utiliser le virus de l'herpès pour rendre les rivières plus propre.

En Australie, des rivière propres, ça passe par l'éradication des carpes. Ces gros poissons gris sont devenus là-bas un véritable fléau !  Depuis leur introduction au milieu du 19e siècle les carpes ont envahi les rivières et cette surpopulation entraine toutes sortes de nuisances :  les carpes  ont fait disparaitre 80% des poissons locaux, elles déracinent les plantes aquatiques, ce qui pose un pb d'oxygénation et rend les rivières boueuses au point de gêner la navigation dans certains secteurs. La lutte contre ce nuisible coûte une fortune à l'Australie, plus de 300 millions d'euros par an. Le gouvernement australien a donc décidé d'utiliser une arme biologique innovante contre les carpes : le virus de l'herpès.

L’herpèsva tuer les carpes ?  

Le virus sera lâché fin 2018 dans certaines rivières du sud-est de l'Australie. Il  passera d'un poissons à l'autre par simple contact, quand ils se cogneront les uns aux autres et une fois contaminées,  les malheureuses carpes ne survivront pas  plus de 3 semaines car l'herpès attaquera leur foie et leurs branchies. En 2045, 95 % des carpes australiennes auront normalement disparu.       

Mais c'est pas dangereux  de  lâcher un virus dans l'eau ?

Non car il s'agit d'une souche particulière, inoffensive pour l'homme  et c'est une souche qui ne survit  pas dans l'eau en dehors de l'organisme des poissons. Tout cela a été modélisé en laboratoire évidemment. Le gouvernement australien a investi près de 10 millions d'euros dans cette chasse a la carpe.