Des chercheurs aident des sportifs à taper une balle de golf

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anne Le Gall nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Innovation : la science va permettre de trouver le swing parfait en golf

On l’a vu en football encore dimanche soir, à quelques centimètres près, un ballon atterrit dans le but ou sur la transversale. En golf, c'est pareil mais en pire, car quand la balle parcourt 200 mètres en l'air. Si la trajectoire manque de quelques millimètres de précision au départ, cela se traduit par plusieurs dizaines de mètres d'écart à l'arrivée. C'est pour cela que le swing est un geste crucial en compétition. On l'enseignait de façon empirique jusqu'ici mais désormais on peut l'optimiser en laboratoire.

Les golfeurs vont taper des balles dans un laboratoire ? Ils taperont pour de vrai ?

Oui, ça se passe par exemple en ce moment à l'Institut de Biomécanique George Charpak de Paris, les golfeurs frappent vraiment dans la balle qui part à plus de 200 km/h mais qui atterrit dans des filets. Ce sont des radars de vol qui permettent de simuler ensuite la trajectoire qu'elle aurait eu si elle était allée plus loin. Durant l'expérience, le golfeur est équipé de capteurs ce qui permet de modéliser le geste en 3D ensuite et de trouver pour chaque joueur, selon sa force, sa taille ou la longueur de ses jambes et de ses bras, le swing parfait pour lui. Celui qui permettra à la balle d'aller le plus loin possible dans la bonne direction et sans risque de blessure grâce à une bonne position des pieds, des épaules et du bassin.

Ça ne sert qu'aux joueurs professionnels ?

Non, comme il y a de grandes chances pour que ce genre de recherche serve aussi à améliorer l'ergonomie du matériel, les club, les chaussures et la hauteur du talon, les joueurs amateurs en profiteront aussi dans le futur.