Une BD sur l'histoire de France à mettre au pied du sapin de Noël

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito politique d'Hélène Jouan est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque matin, Hélène Jouan évoque un sujet précis de la vie politique. Vendredi, elle conseille une BD pour réviser l'histoire de France.

Ce matin Hélène Jouan, vous pensez aux retardataires des cadeaux de Noël. Et vous avez une idée pour eux…

Promis je n’ai pas l’intention de vous refourguer les invendus des multiples livres parus sur le quinquennat Hollande, encore moins les livres programmes caducs des candidats à la présidentielle, mais j’ai ce qu’il vous faut ! Une promenade, une vraie. Ça s’appelle "la balade nationale", c’est le premier tome d’une collection BD qui en comptera 20 et qui a pour objet de raconter l’histoire de France.

Accrochez-vos ceintures, vous voilà partis en estafette aux côtés de Jeanne d’Arc, Molière, Alexandre Dumas, Jules Michelet et Marie Curie pour faire un tour de France des lieux qui ont marqué la construction de notre nation, de Carnac, traces de la révolution néolithique mais est-ce le début de l’Histoire ? À Gergovie, de la cathédrale de Reims à la roche de Solutré, au passage la joyeuse troupe récupérera un réfugié syrien qui tente de traverser la Manche, l’occasion de s’interroger sur la question des "frontières" dites naturelles. À l’arrière du van, un cercueil, celui de Philippe Pétain récupéré à l’île d’Yeu, vieil atrabilaire qui bougonne, même mort, et qui arrive à faire sortir de leurs gonds ses ancêtres, qui par définition ne l’ont pas connu mais le découvrent à l’occasion !

Une bande-dessinée, formidable, mais en quoi est-ce un livre "politique" ?

Le scénario, écrit par l’historien Sylvain Venayre, accompagné des dessins plein de fantaisie d’Etienne Davodeau, a un côté loufoque, il est en réalité d’une grande érudition. Il s’appuie sur toutes les recherches actuelles en histoire. Non seulement on apprend, ou on révise selon notre niveau, quelques faits historiques, mais on comprend surtout que "le récit de l’histoire s’enracine pour une part dans un passé lointain et complexe, et pour une autre il est une interprétation souvent politique et simpliste de ce passé", comme le découvre Jeanne.

Les Bourgeois de Calais célébrés par les sculptures de Rodin par exemple, illustrent moins la guerre de 100 ans que la défaite de 1871 où il faut à tout prix héroïser les bourgeois, défenseurs des frontières et des pauvres! Autre exemple, l’expression "la France fille aînée de l’Eglise" qui déchaîne aujourd'hui encore les passions, et pousse certains à revendiquer les racines chrétiennes de la France : elle est née à la fin du 19ème siècle à "des fins antirépublicaines pour faire de la France, non pas la nation de 1789, mais un vieux peuple chrétien". Ce n’est donc pas un début "génétique", mais bien une construction.

Cette promenade dans l’histoire de France vient en écho d’un autre livre paru en début d’année, "L’histoire mondiale de la France" de Patrick Boucheron et de 122 historiens. Elle déconstruit le "Roman national" tel que certains politiques voudraient nous l’imposer, ou plus exactement elle l’interroge. C’est érudit, c’est drôle, et c’est complètement politique. "La balade nationale" est publiée par la Revue dessinée et la Découverte.