Offensive de communication de la part du gouvernement sur la loi asile immigration

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito politique d'Hélène Jouan est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Le projet de loi sur l'asile et l'immigration est présenté mercredi en Conseil des ministres. Le ministre de l'Intérieur a préparé ses arguments pour convaincre y compris au sein de la majorité.

La loi sur l'asile et l'immigration est présentée mercredi matin au conseil des ministres. Elle fait polémique depuis le mois de décembre y compris au sein de la majorité. Pour y remédier, le ministre de l’intérieur passe donc à l'offensive. Il a des fiches, les titres sont en bleu, les arguments les plus puissants surlignés en gras et le discours est maintenant maîtrisé : "cette loi, est faite pour protéger". Ce mot vous allez l’entendre. "Protéger les familles de migrants avec une harmonisation des conditions de réunifications familiales", "protéger les enfants avec de nouveaux droits pour les médecins de l’OFPRA afin de combattre la pratique de l’excision des jeunes filles"… Plus généralement, protéger les mineurs contre les reconnaissances frauduleuses en paternité qui deviendront un délit, sachant qu’elles servent aujourd’hui de levier pour les filières d’immigration clandestine.

Un texte "équilibré". Deuxième chapitre : nous ne sommes pas plus durs que nos voisins européens. On passe le délai de rétention maximum de 45 à 90 jours, ça vous fait hurler depuis des semaines ? En Allemagne, aux Pays Bas, au Danemark, il est de 18 mois ! Bref, la loi a été dépeinte de manière injuste, en réalité le texte est équilibré et conforme à ce que le candidat avait annoncé pendant la campagne : répondre plus vite aux demandes d’asile tout en assumant d’expulser quand c’est non. Voilà ce qui va être matraqué sur tous les tons et tous les plateaux à partir de mercredi.

Les Français adhèrent en majorité. Le Service d’information du gouvernement, le SIG pour les intimes, réalise des sondages d’opinion, presque chaque semaine. Ces enquêtes, qui n’ont pas vocation à être publiées, sont en revanche mises à disposition du Premier ministre et de ses ministres. La dernière en date montre que 80% des Français adhérent à la loi asile immigration. Un chiffre stable de semaine en semaine depuis début janvier. Autre élément intéressant, les Français sont également nombreux à être favorables à la circulaire Collomb qui permet de recenser les migrants dans les centres d’hébergement d’urgence et sur laquelle s’est cristallisée l’indignation des associations et d’une partie des intellectuels.

Les enquêtes du SIG, dont j’ai donc pu prendre connaissance, montrent qu’au début de la polémique 55% des Français étaient déjà favorables à cette circulaire et plus on en a parlé, plus le gouvernement est monté au créneau pour la défendre, plus le taux d’adhésion a augmenté : aujourd’hui il culmine à 70%. Bref Gérard Collomb va parler, parler et encore parler, aux Français surtout mais aussi aux députés. Sachez d’ailleurs qu’il s’adonnera à nouveau à un exercice de pédagogie et d’explication de texte mercredi après-midi après les questions au gouvernement devant tous les députés LREM et Modem.