Plaster Caster, cette groupie qui collectionnait des phallus

SAISON 2015 - 2016
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Denis Roulleau, écrivain, revient sur le cas de Cynthia Plaster Caster, une groupie bien particulière.



Connaissez-vous la différence entre  "groupie" et "fan" ? On a souvent tendance à placer groupies et fans dans le même panier. Or, si chez le fan, l'admiration impose une certaine distance, elle va au contraire nourrir, chez celle qu'on appelle la "groupie", une velléité d'intimité avec la star en question. Le but de la groupie c'est de créer un lien singulier et d'intégrer la sphère intime d'une star. Et pour cela, tous les moyens sont bons.

D'étranges collections. Les fans expriment leur admiration de diverses manières, la plus classique étant celle qui consiste à monter des collections à l'effigie de leur idoles. Posters, cds, places de concerts, tee-shirts. En général, ce sont des objets assez classiques. La proximité qu'entretiennent les groupies avec les stars leur permet au contraire de monter des collections bien plus originales.
A l'instar de Cynthia Plaster Caster, une américaine d'une soixantaine d'années, ancienne groupie, qui s'est notamment illustrée dans la collection de ... phallus de stars. En érection, bien sûr.
Denis Roulleau, écrivain et auteur d'une encyclopédie sur la culture rock, raconte. Accompagnée d'une assistante chargée de "tenir le modèle en éveil", elle pratiquait des moulages de pénis à l'aide du matériau utilisé pour les moulages de dents. Chez elle, elle possède ainsi, érigés (sans mauvais jeu de mot) sur des socles, les phallus des plus grands rockers de 60's, de Jimmy Hendrix (son premier modèle) à Franck Zappa, en passant par Keith Moon (qui fût le batteur des Who). 

Des stars qui deviennent fans. La collection en question a fait le succès de sa propriétaire, parmi les groupes de rock. Le rapport d'admiration s'est même inversé, puisque certains sont devenus "fans", à l'instar des Kiss qui lui ont dédié une chanson : "Plaster Caster", titre qui rend hommage au concept de la groupie. Exigeante, Plaster Caster a déclaré, qu'au début le morceau en question, ne l'avait guère emballée.

Depuis les années 2000, la groupie de soixante ans s'est lancée dans une autre collection : les moulages de poitrines de chanteuses. 

Invité(s) : Denis ROULLEAU, spécialiste de la culture rock, "Culture rock, l'encyclopédie" - Editions Flammarion

Les émissions précédentes