Brétigny : "le double discours de la SNCF est choquant"

SAISON 2015 - 2016
  • A
  • A
Partagez sur :

Jean-Michel Aphatie pointe du doigt la SNCF, qui tiendrait un double discours concernant sa volonté d'établir la vérité sur l'accident de Brétigny, il y a trois ans.

"Hier après-midi, les victimes et leurs familles du déraillement de Brétigny il y a trois ans, ont enfin vu leurs juges d’instruction. 7 morts, 32 blessés, une vraie catastrophe ferroviaire. Officiellement, la SNCF fait tout pour que la vérité soit établie. Mais hier, qu’ont dit les juges d’instruction aux victimes ? Que l’entreprise publique ne communique pas toutes les pièces, voire qu’elle a établi de faux documents. Donc, en quelque sorte, que la SNCF tient un double discours. Son président, Guillaume Pepy, assurait partager la douleur des victimes. Mais ses agents, dans son dos ou pas d’ailleurs, font en sorte que cette douleur n’obtienne pas la réparation qu’elle mérite. Il ne s’agit pas d’être naïf mais ce double discours est choquant, indigne d’une entreprise aussi prestigieuse que la SNCF".

Les émissions précédentes
Les chroniques de l'émission

13h40 : Les découvertes d’Europe Midi

Voir toutes les chroniques
Les découvertes du 10 mai 2016
10/05/2016 Les découvertes du 10 mai 2016

Retrouvez la bande des chroniqueurs et leurs découvertes du jour : Nicolas Carreau, Pierre Josse, Diane Shenouda, Eva Roque.

Par Thierry DAGIRAL