Biodiversité : que de beaux principes !

SAISON 2015 - 2016
  • A
  • A
Partagez sur :

Alors que le projet de la loi sur la biodiversité est censé inscrire dans le Code civil le principe du pollueur-payeur, le gouvernement déposait un amendement qui semblait tout remettre en cause. 


Au moment où le projet de loi sur la biodiversité passait en deuxième lecture, le gouvernement déposait un amendement qui affaiblissait considérablement le principe du pollueur-payeur. Devant la controverse, l'amendement a été retiré. Celui-ci prévoyait en effet que lorsque le pollueur exerçait une activité autorisée, il n'était plus redevable. Cet amendement venait balayer 10 ans de combat, dont celui mené notamment par les Bretons quand leurs côtes ont été souillées sur 400 kilomètres par 20 millions de tonnes de pétrole.

La COP 21 qui se clôturait le 21 décembre dernier paraît bien loin aujourd'hui. A cette époque, la France pavanait devant le monde entier en faisant de la prise de conscience de la préoccupation environnementale, la priorité des gouvernements. Aujourd'hui, au Salon de l'agriculture, où les exploitants souffrent d'une contrainte environnementale exacerbée, le lobbying triomphant des pétroliers et la discrète reculade de nos dirigeants est une pilule bien amère !

Les chroniques de l'émission

13h40 : Les découvertes d’Europe Midi

Voir toutes les chroniques
Les découvertes du 2 mars 2016
02/03/2016 Les découvertes du 2 mars 2016

Retrouvez la bande des chroniqueurs et leurs découvertes du jour : Eva Roque, Benjamin Josse, Diane Shenouda et Olivier Poels. 

Par Thierry DAGIRAL