Tuto : que doit faire un Noir quand il est arrêté par la police ?

SAISON 2015 - 2016
  • A
  • A
Partagez sur :

Une vidéo particulièrement dérangeant fait le tour de la toile depuis les États-Unis, un homme explique quelle est la meilleure façon pour un Noir de réagir face à un contrôle de police.

Nous parlons ce matin d’une vidéo particulièrement dérangeante, tournée aux États-Unis après une énième bavure policière. Il s’agit en réalité d’un tutoriel sur les bons gestes à adopter en cas d’arrestation par la police.

Un film tout bête de quatre minutes, tourné à l’iPhone dans un coin de rue. C’est la même ambiance et la même technique qu’un pro qui vous montrerait comment changer de carburateur sauf que là on parle de vie ou de mort, et que le protocole présenté explique froidement comment rester en vie quand on croise la route d’un policier. 

Pour vous décrire le film brièvement, on y voit son auteur, un chanteur afro-américain de musique country, qui joue le rôle du pandore. "si je ne vois pas vos mains je me sens insécure, mon adrénaline va monter. Gardez-les donc sur le volant, doigts ouverts, ne vous assayez  jamais, sur votre portefeuille, ni ne laissez vos papiers sur le côté du siège. Je pourrais croire que vous sortez une arme. Pour survivre, placez vos documents devant, sur le tableau de bord". 

Les conseils sont évidents, pleins de bon-sens se dit-on, mais glaçants par ce qu’ils révèlent. Cette vidéo a été partagée plus de 37 millions de fois, en à peine quelques semaines, moins parce qu’elle fait polémique, que parce qu’elle dit la vérité.

Elle présente finalement les bavures policières, comme un fléau inévitable.

Exactement, ce sont les mêmes conseils que l’on donne contre les ours d’ailleurs «ne vous retournez pas, ne partez pas en courant » et c’est ce qui a mis tant d’internautes mal à l’aise. Ils auraient voulu que l’auteur de la vidéo dénonce, revendique mais rien, il s’en tient à son protocole pragmatique de survie.

Et c’est en cela que sa démarche est vraiment novatrice, il souligne un fait que la plupart éludent dans un pays qui compte 350 millions d’armes en circulation. On peut concevoir que la police soit un poil tendue. Alors c’est vrai : elle tue près d’un millier de meurtres l’an dernier, 619 déjà depuis le mois de janvier. C’est vrai que les noirs sont particulièrement visés dans les quartiers sensibles, mais depuis trois ans, les émeutes se sont succédées, on a marché dans les rues, équipé les patrouilles de caméras embarquées, sans que rien ne change d’un iota.

Aucun policier, pas un seul l’an dernier, n’a été condamné. Et cette vidéo frappe dans le mile, finalement, l’origine du mal : moins la police, moins le racisme, que ces 350 millions d’armes en liberté.

Les chroniques de l'émission

05h18 : Le pari gagnant

Voir toutes les chroniques
Le pari gagnant : 29/08/2016
29/08/2016 Le pari gagnant : 29/08/2016

Le pari du jour de Thierry Léger : Réunion 1, course 5, le numéro 5, Extrapore

Par Thierry LÉGER

Les chroniques des jours précédents